Les grandes périodes musicales

Accueil Répertoire Exercices Livre d'Or Web

Un peu d'histoire de la musique, pour que la culture ne soit pas seulement vocale ...

LA MUSIQUE AU MOYEN-ÂGE  (Ve-XVe siècle)

Répertoire ] Exercices ] Livre d'Or ] Web ]

        Les dix siècles de l’époque médiévale ont produit une musique savante essentiellement religieuse, qui a été le fondement de tout ce qui s’est écrit par la suite. Cette musique repose sur l’utilisation du Chant grégorien (ou Plain Chant) qui est constitué d’une seule mélodie, tantôt chantée à l’unisson par un chœur d ’hommes, tantôt ornée de vocalises sur les voyelles du texte latin par un chantre soliste.

Les genres
Vers le IXe siècle, deux inventions capitales apparaissent :

L’invention progressive de la polyphonie (fait de chanter simultanément plusieurs parties musicales) avec : 
- le bourdon : une voix fixe et une autre mélodique
- l’organum : les voix chantent "parallèlement"
- le motet : une écriture musicale à deux, trois puis quatre parties différentes, avec une voix qui reprend une mélodie grégorienne préexistante, la teneur, et les autres qui sont inventées.

L’invention de l’écriture musicale, en plusieurs étapes : 
- On place de petits signes près des mots pour indiquer les inflexions de la voix (les neumes). Ce système a été imaginé par un moine pour faciliter la mémorisation des textes chantés.
- Au-dessus du texte, on dessine une ligne qui représente une note et on place les neumes en fonction de leur hauteur par rapport à cette note.
- On dessine quatre lignes parallèles et on fixe une note point de repère, c’est la portée, qui aura cinq lignes par la suite.

La musique profane savante est représentée du XIe au XIIIe siècle par les trouvères (au nord) et par les troubadours (au sud), qui mettent en musique de longs poèmes. Le genre que développent les musiciens est la chanson de geste qui raconte les exploits de valeureux héros. Ex. : La Chanson de Roland

Quelques périodes importantes
XIIe siècle : Ecole de Notre-Dame. Epanouissement de la polyphonie à Paris. PEROTIN (v1160-v1230)

XIIIe siècle : Ars Antiqua, développement du rythme et de la notation.
XIVe siècle : Ars Nova, utilisation de rythmes très compliqués. Guillaume de MACHAUT (v1300-1377)

XVe siècle : Les franco-flamands, JOSQUIN DES PRES (v1450-1521) , messes et chansons polyphoniques.


LA MUSIQUE À LA RENAISSANCE  (XVIe siècle)

Répertoire ] Exercices ] Livre d'Or ] Web ]

        La musique savante n'est plus réservée aux offices religieux. L'imprimerie naissante permet la diffusion de quelques oeuvres, ce qui va contribuer au développement d'une musique purement instrumentale.

Les genres

Musique instrumentale 
- Musique pour soliste : orgue, clavecin, luth. Elle repose souvent sur le principe de la variation d'un thème.
- Musique d'ensemble : pour instruments d'une même famille (flûtes, violes de gambe, cuivres, etc...) ou pour instruments de familles différentes (mélanges).

Musique vocale profane 
Elle existe dans tous les pays européens et porte des noms différents. On peut retenir la chanson (4 voix, France), l'ayre ou la song (1 voix, Angleterre), le madrigal (4 à 6 voix, Italie), le lied (1 voix, Allemagne). Ces genres seront utilisés dans tous les pays.

Musique vocale religieuse 
- Pour la musique catholique, on retrouve les deux genres médiévaux que sont la messe (5 parties) et le motet (textes n'appartenant pas aux 5 parties de la messe) en latin à 4 voix.

- La Réforme protestante (Luther) va mettre en place, d'abord en Allemagne, un nouveau type de musique religieuse, en allemand et non plus en latin. Le chant est très simple pour pouvoir être chanté par tous : c'est le choral

- En Angleterre, le genre typiquement anglican est l'anthem (motet traduit en anglais), chanté par des écoles de chant, les maîtrises. 

Quelques compositeurs
Clément JANEQUIN (1485-1558) , France, chansons à 4 voix sur des sujets parfois grivois.
Giovanni Perluigi DA PALESTRINA (1525-1594) , Rome, musique religieuse.
Thomas TALLIS (1505-1585) , Angleterre, musique religieuse (1 oeuvre à 40 parties différentes).
Giovanni GABRIELI (1555-1612) , Venise, musique vocale et instrumentale produisant des effets stéréophoniques à la basilique Saint Marc en plaçant deux choeurs à deux endroits différents de l'église.

LA MUSIQUE BAROQUE  (1600-1750)

Répertoire ] Exercices ] Livre d'Or ] Web ]

        La grande invention de cette époque est l’opéra. Trois styles musicaux dominent : les styles français, italien et allemand. La musique baroque exprime les sentiments et les passions des hommes en cherchant à représenter musicalement l’idée ou l’émotion (figuralisme) : par exemple, les Enfers seront traduits par des sons graves tandis que les Cieux seront joués dans l’aigu.

Les genres
L’époque baroque s’intéresse à tous les genres qui peuvent mettre en valeur un soliste, qu’il soit vocal ou instrumental, et va lui imposer une virtuosité (rapidité d’exécution) toujours plus importante.

    Ainsi en musique vocale profane apparaissent :

L’opéra, sur des sujets mythologiques et la cantate, opéra en miniature. Ces genres contiennent tous deux une forme nouvelle, l’air. L’air, d’origine italienne, exprime généralement deux sentiments contradictoires qui se suivent (aria Da Capo). En Italie apparaît l’opéra seria (sérieux). En France se développe, avec Lully et Rameau, la tragédie lyrique.

    En musique instrumentale s’organisent :

La sonate, pour un ou deux instruments principaux avec accompagnement de clavecin et de violoncelle (qui forment le " continuo " ou " basse continue ") ; le concerto, qui oppose un ou plusieurs solistes et un orchestre ; la suite de danses, traitées de manière stylisée, pour un instrument seul ou pour orchestre. 

    La musique vocale sacrée n’est pas non plus négligée, même si elle ressemble souvent à de l’opéra à peine déguisé, avec :

la messe (en latin), le motet, sur des textes tirés des psaumes, l’oratorio (histoire tirée de la Bible qui ne s’insère pas dans un office), la cantate, construite autour d’un choral, et pour les protestants comme Jean-Sébastien BACH, la passion (histoire de la mort du Christ). 

L’époque baroque utilise presque tous les instruments disponibles en n’hésitant pas à essayer quelques mélanges audacieux. Les cuivres (trompettes notamment) restent exceptionnels et réservés à de très grandes occasions. Le pianoforte (ancêtre direct du piano) est inventé au début du XVIIIe siècle mais les premiers exemplaires n’ont pas satisfait les musiciens.

Quelques compositeurs
Claudio MONTEVERDI (1567-1643) , Italie, le plus célèbre des inventeurs de l’opéra.
Jean-Baptiste LULLY (1632-1687) , France, musique de divertissement, opéras.
Antonio VIVALDI (1678-1741) , Italie, 600 concertos, musique sacrée, opéras.
Jean-Philippe RAMEAU (1683-1764) , grand compositeur d’opéras français (tragédie lyrique), également théoricien de la musique.
Jean-Sébastien BACH (1685-1750) , Allemagne, tous les genres sauf l’opéra.
Georg-Friedrich HAENDEL (1685-1759) , Angleterre, tous les genres.

LA MUSIQUE CLASSIQUE  (1750-1830)

Répertoire ] Exercices ] Livre d'Or ] Web ]

        L'époque des Lumières se définit par l'existence d'un même langage musical compris et utilisé dans toute l'Europe. La symphonie apparaît à ce moment-là, ainsi qu'une musique de chambre destinée à des amateurs (non professionnels) qui favorisent le développement de l'édition musicale.

Les genres

Musique de chambre (pour les amateurs). 
Toutes les formations existent : trio, quatuor, quintette pour cordes seules ou avec piano. La sonate pour piano seul prend son essor. La musique vocale voit une nouvelle forme de lied apparaître : le lied artistique (poème allemand chanté, accompagné au piano).

Musique de concert (pour les professionnels). 
La symphonie devient un genre important, en liaison avec le développement de l'orchestre qui s'étoffe (40 à 60 musiciens). Le concerto limite ses solistes à un seul : le piano ou le violon, quelques vents. Le chef d'orchestre prend une importance croissante.

Opéra 
Ce genre baroque continue sa carrière mais se diversifie : si l'on trouve toujours l'opéra seria, en italien, sur des sujets mythologiques ou historiques, l'opéra buffa a un livret qui raconte des histoires contemporaines sur des sujets plus familiers et remporte un vif succès (Mozart).

Musique religieuse 
Les compositeurs en produisent toujours, mais deux types d'oeuvres dominent : l'oratorio et la messe.

Quelques compositeurs
Joseph HAYDN (1732-1809) a, par sa longévité, influencé très fortement cette période, par l'écriture d'œuvres dans tous les genres: musique de chambre, symphonies (104 !), opéras, etc.
Wolfgang Amadeus MOZART (1756-1791) a lui aussi composé dans tous les genres. On peut retenir : Don Giovanni, Les Noces de Figaro, La Flûte Enchantée, le Requiem, 41 symphonies, 27 concertos pour piano, etc.
Ludwig Van BEETHOVEN (1770-1827) est surtout réputé pour ses 9 symphonies (la 9e se termine par l'Hymne à la joie), ses 32 sonates pour piano, sa musique de chambre. Il va influencer considérablement l'époque suivante : la période romantique.

LA MUSIQUE ROMANTIQUE  (1830-1918)

Répertoire ] Exercices ] Livre d'Or ] Web ]

        C'est le temps des extrêmes en musique : les compositeurs écrivent aussi bien de courtes pièces pour le piano que de gigantesques symphonies ou opéras. Cette époque est celle des nationalismes : les musiciens écrivent des opéras dans leur langue et non plus seulement en italien et utilisent des légendes populaires de leur pays.

Les genres

Musique de chambre. Le piano est devenu l'instrument-roi, celui qui recueille les impressions musicales les plus intimes des compositeurs. Il est utilisé seul, comme accompagnement d'une voix ou comme partenaire de quelques cordes. Le lied est à son apogée.

Musique d'orchestre. L'époque romantique voit l'orchestre se développer considérablement : il atteint un effectif très important avec l'utilisation systématique des cuivres en plusieurs exemplaires (cors par 4, 8 ou 10 ! trompettes, trombones, tubas) et des percussions dont la palette s'étend. Mais ce grand orchestre est capable de jouer aussi dans des nuances très faibles. Une symphonie peut durer jusqu'à deux heures et le soliste privilégié du concerto reste le piano. 

Opéra. Désormais, ce genre raconte souvent des histoires de contemporains des spectateurs, dans leur propre langue. Il peut, lui aussi, atteindre des proportions gigantesques : 4 heures chez Wagner. 

Quelques compositeurs
Gioacchino ROSSINI (1792-1868) , opéras, Le Barbier de Séville.
Franz SCHUBERT (1797-1828) , musique de chambre, lieder.
Hector BERLIOZ (1803-1869) , Symphonie fantastique.
Frédéric CHOPIN (1810-1849) , musique pour piano.
Robert SCHUMANN (1810-1856) , musique pour piano, lieder.
Franz LISZT (1811-1886) , musique pour piano.
Richard WAGNER (1813-1883) , opéras : la Tétralogie, Tristan, etc.
Johannes BRAHMS (1833-1897) , musique de chambre, vocale, symphonies.
Piotr Illich TCHAIKOVSKI (1840-1893) , musique de ballets.
Gustav MAHLER (1860-1911) , symphonies, lieder avec orchestre.

LA MUSIQUE AU XXe SIÈCLE (1918 à nos jours)

Répertoire ] Exercices ] Livre d'Or ] Web ]

        Le XXe siècle voit apparaître une nouveauté extraordinaire : la possibilité d’enregistrer la musique et de pouvoir l’écouter à tout moment, sans la présence des musiciens. En outre, cette période remet en cause la tonalité et utilise de nouveaux matériaux sonores.

1918-1939

L’impressionnisme, courant français influencé par la peinture, recherche de belles sonorités, et se caractérise par un grand raffinement de l’écriture.

        Claude DEBUSSY (1862-1918) , Maurice RAVEL (1875-1937)

L’expressionnisme, courant allemand, qui transcrit musicalement les mouvements angoissés de l’âme.

         Arnold SCHÖNBERG (1874-1951), Alban BERG (1885-1935) , Anton WEBERN (1883-1945) .

        Ils inventent le principe du dodécaphonisme (douze sons) puis celui de la série : méthode de composition qui accorde à chacun des douze demi-tons d’une gamme une importance hiérarchique égale. 

Le néo-classicisme, en opposition aux deux courants précédents, revient à une écriture plus claire et à des formes musicales héritées du passé.

          Darius MILHAUD (1892-1974) , Francis POULENC (1898-1962)

1945 - ....

La musique sérielle, qui applique et généralise le principe de la série. Pierre BOULEZ (1925)

La musique électronique, qui utilise la science et les nouvelles technologies, notamment l’informatique. Iannis XENAKIS (1922-2001)

La musique aléatoire, qui donne au hasard de l’importance dans la composition. John CAGE (1912-1993)

La musique concrète, qui utilise les " bruits " comme matériau sonore et qui expérimente un nouvel outil : le magnétophone. Pierre SCHAEFFER (1910-1995)

La musique répétitive, influencée par les musiques extra-européennes. Steve REICH (1936)

Un inclassable : Igor STRAVINSKI (1882-1971) qui, au cours de sa traversée du XXe siècle, a écrit dans tous les genres et dans tous les styles.

Cette page a été quasi entièrement pompée sur le site aujourd'hui disparu "le p'tit caillou" proposé par un enseignant en musique. Merci à lui.

Pour plus de détails, consulter la page Wikipédia consacrée à la Chronologie de la musique classique

 

Comment jugez-vous cette page "Les grandes périodes musicales" ?

Accueil ] Répertoire ] Exercices ] Livre d'Or ] Web ] [Signaler une erreur]